Groupement des Sylviculteurs des Monts du Pilat

CONNEXION

mot de passe oublié ?
Accueil > actualités > Actualités législatives > Classement du site des Crêts du Pilat

Classement du site des Crêts du Pilat

Par décret du 21 août 2015 publié au Journal Officiel du 23 août 2015, a été classé parmi les sites du département de la Loire, le site des Crêts du Pilat, sur les communes de Colombier, Doizieux, Graix, La-Valla-en-Gier, Pélussin, Roisey et Véranne.


Barrière granitique s’interposant entre deux fleuves, le Rhône et la Loire, les Crêts du Pilat sont les belvédères à partir desquels s’ouvrent des vues panoramiques sur le quart sud-est de la France, sur la chaîne des Alpes et sur le Massif Central.
Suites de sommets arrondis et de crêtes minérales accidentées, dont la plus haute culmine à 1 432 mètres (le Crêt de la Perdrix), et dont la plus emblématique est le pic des Trois Dents, les Crêts du Pilat, perceptibles de très loin, constituent un repère visuel fort.
Le site rassemble une grande diversité de paysages : cheminements doux, pentes abruptes, landes de genêts et de bruyères, alpages parsemés de bosquets, sommets dénudés entourés de « chirats », singulières cascades de pierres issues des périodes froides du quaternaire.
La présence de vestiges archéologiques, de modestes édifices religieux (chapelle de Saint-Sabin, croix…) et de quelques constructions (jasseries) témoigne d’une activité humaine ancienne. De nos jours, l’antenne relais implantée au sommet du Crêt de l’Oeillon est l’un des éléments identitaires du massif.

Les Crêts du Pilat constituent un site remarquable par la richesse et la particularité des paysages, l’ampleur et la beauté des perspectives sur les paysages lointains. Le classement au titre de la loi de 1930 vient reconnaître le caractère exceptionnel de cette richesse paysagère et en garantir la préservation pérenne.

Le Parc Naturel Régional du Pilat se félicite de ce classement dont le projet était inscrit dès la première charte du Parc en 1974.
Le classement a pu se faire sur un périmètre ajusté porté par un large consensus. Tous les acteurs du territoire concerné, à commencer par les communes et les acteurs économiques comme les forestiers et les agriculteurs ont été associés aux nombreuses concertations conduites par l’Etat, porteur de la démarche.

Les propriétaires forestiers du massif se sont, via les techniciens du CRPF, le Syndicat des sylviculteurs de la Loire et le Groupement des Sylviculteurs du Massif du Pilat, largement impliqués dans la réflexion préalable au classement du site faisant valoir que la sylviculture pratiquée (futaies jardinées de sapins et de hêtres) contribuait largement à la pérennité du paysage.

Aujourd’hui le classement du site des Crêts apporte certes une forte protection aux sommets du Pilat, mais il ne réglemente pas les activités (sylviculture, sports, chasse, circulation des personnes et des véhicules …) dès lors qu’elles ne créent pas d’impact nouveau sur le paysage. Au contraire, la reconnaissance de ses qualités et des efforts accomplis par tous permettra également des évolutions qualitatives à transmettre aux générations futures. D’avantage d’actions pourront, sur cette base, être envisagées, négociées, argumentées pour accompagner l’ensemble des acteurs qui contribuent déjà à la qualité des paysages.

Pour plus d’information, vous pouvez consulter :

  • Le projet de classement du site des Crêts du Pilat ---> clic
  • La présentation des sites classés en Rhône-Alpes ---> clic