Groupement des Sylviculteurs des Monts du Pilat

CONNEXION

mot de passe oublié ?
Accueil > la forêt > Le bois énergie

Le bois énergie

Le chauffage au bois constitue une réalité économique et sociologique mal définie par les statistiques énergétiques et forestières. Il est en réalité autoconsommé par les producteurs (propriétaires, scieurs, industriels…).
Toutefois, il participe au bouclage du bilan énergétique global, puisqu’il se substitue à d’autres énergies qu’il faudrait produire ou importer.
Plusieurs études récentes chiffrent à près de 10 millions de tonnes équivalent pétrole (TEP), la quantité de bois de chauffage utilisée chaque année en France.

Il y a encore quelques années, le bois de chauffage comparé aux énergies modernes avait une image démodée et "ringarde".
Son utilisation était liée à la notion de corvées…d’exploitation, de manutention et d’utilisation. Ne disions nous pas que « le bois chauffe déjà plusieurs fois avant d’arriver dans la cheminée ou la chaudière » ?
Ces dernières décennies le particulier a souvent privilégié comme choix énergétique l’électricité associée à l’utilisation d’inserts.

granulés de bois ou pellets - 130.3 ko
granulés de bois ou pellets
bois déchiqueté ou plaquettes - 34.1 ko
bois déchiqueté ou plaquettes
bois bûches - 12.6 ko
bois bûches

Aujourd’hui, la situation est tout autre :

  • le fuel n’a jamais été aussi cher.
  • le bois est une énergie abondante et renouvelable, qui préserve notre environnement.
    ----> lire en bas de page : La combustion du bois, source de pollution ? ?
  • la technologie des matériels de chauffage au bois a beaucoup progressé.
  • le chauffage au bois favorise l’économie locale.
  • le bois-énergie est indépendant des marchés mondiaux.
  • des aides financières accompagnent la réalisation de projets individuels ou collectifs.


    Deux acteurs principaux agissent ensemble pour vous informer et vous accompagner dans vos démarches :

Le Parc du Pilat

Le PNR du Pilat conformément à sa charte et ce depuis plusieurs années, conduit une action ambitieuse de réduction des gaz à effet de serre. Pour remplir cet objectif et en lien avec Héliose et le Siel, le Parc développe, parmi le panel des énergies renouvelables, l’usage du bois énergie.

Déjà de nombreuses réalisations communales, avec installation parfois d’un réseau de chaleur ont vu le jour (Marlhes, St Sauveur en Rue, Pélussin, La Valla en Gier…). Des particuliers ont choisi ce mode de chauffage en installant des chaudières à plaquettes ou à granulés. Aujourd’hui cette action devient très lisible sur le territoire et devrait connaître encore un fort développement dans la mise en œuvre de la prochaine charte du Parc 2013/2025.

Voir l’exemple de la chaufferie de Planfoy et de son réseau de chaleur ----> clic

Héliose

Dans la Loire, le Conseil Général a confié depuis 20 ans à HELIOSE la mission de développer l’utilisation du bois en réseau ou en individuel. Un groupe de pilotage constitué de représentants …de l’ADEME-Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie, du Conseil Général, du Conseil Régional, de Rhônalpénergie Environnement, du SIEL-Syndicat des Energies de la Loire, d’IFB 42-Inter Forêt Bois, de LATERE-Agence Locale de l’Energie, de la DDT, de l’ONF, du CRPF…accompagne et soutient Héliose dans cette démarche.

L’association HELIOSE (voir le site) a pour objet de développer et promouvoir l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables sur le département de la Loire.

Ses techniciens informent et conseillent gratuitement tous les publics.

L’association vous propose de participer à des salons, conférences, expositions, visites de sites exemplaires…Vous pouvez consulter :

  • le programme des visites ----> clic
  • le compte rendu d’activités 2012 ----> clic
  • le rapport d’approvisionnement en bois énergie dans la Loire - (envoyé par mail à la demande) -

    Elle est gérée par un conseil d’administration, et compte aujourd’hui près de 250 adhérents (particuliers, entreprises, collectivités locales).
    Pour la rejoindre, vous pouvez téléchargez le bulletin d’adhésion, vous recevrez automatiquement l’intégralité de ses éditions (bulletin d’information SEVE, newsletters, invitations...).


    Quant aux collectivités......

    Le SIEL

    ......elles peuvent faire appel au SIEL ou Syndicat Intercommunal des Energies de la Loire.

Créé le 13 juin 1950, il est chargé de l’organisation du service public de distribution de l’Energie.
En 2006, ses statuts sont refondés. Dans le cadre du SAGE ou Service d’Assistance à la Gestion Energétique, le SIEL œuvre véritablement pour le développement des énergies renouvelables notamment le bois.

Il peut assurer le financement, la réalisation et l’entretien de réseaux de chaleur et de chaufferies à bois déchiqueté. De nombreuses communes du Pilat ont fait appel à ses services.

Pour plus d’informations consultez le site du SIEL —> clic


La combustion du bois, source de pollution ? ?

Pendant sa croissance, l’arbre absorbe le dioxyde de carbone contenu dans l’air et le transforme essentiellement en cellulose grâce à la photosynthèse. La combustion du bois rejette de nouveau le dioxyde de carbone dans l’air. La même quantité de dioxyde serait libérée si l’arbre mourait et si on le laissait pourrir dans la forêt.

L’utilisation d’une cheminée génère une quantité importante de rejets polluants. Cet inconvénient diminue très fortement avec l’emploi de chaudières automatiques aux normes en vigueur. Les rejets sont alors divisés par.....40 pour le monoxyde de carbone !.....5 pour les poussières !

Nos forêts peuvent être une source perpétuelle d’énergie à condition d’en prendre soin et de les gérer durablement.