Groupement des Sylviculteurs des Monts du Pilat

CONNEXION

mot de passe oublié ?
Accueil > actualités > Tournées et visites > Visite des Ets Martigniat et de la Scierie Chorain

Visite des Ets Martigniat et de la Scierie Chorain

à Firminy et Marlhes le 19 novembre 2010

Deux visites sont au programme :

- Tout d’abord c’est M Francis Delolme qui présente aux propriétaires les Ets Martigniat. Cette entreprise créée en 1930 a connu depuis les années 2000 une importante mutation. Elle exerce sont activité dans un rayon de 100 km autour de Firminy. Elle est spécialisée dans le domaine de la charpente, la couverture, la menuiserie, le traitement des bois et les constructions à ossature bois. Les clients sont les particuliers, les industriels et les collectivités. L’activité "structure" représente près de 50% du chiffre d’affaires. Le bureau d’étude créé au sein de l’entreprise travaille à la conception d’une dizaine de maisons individuelles par an, pour lesquelles l’entreprise utilise 500 à 800 m3 de bois rabotés. L’approvisionnement en sapins et douglas se fait localement, seul, le mélèze est importé. La découpe des panneaux de structure est réalisée par une machine de taille à commande numérique que possède l’entreprise. Les autres débits sont effectués par le site des Charpenteries de la Loire à St Germain Laval dont font partie les Ets Martigniat.

- Par la suite le groupe est reçu par la famille Chorain à Marlhes. C’est Marius, responsable des achats qui fait découvrir la scierie composée d’un parc à grumes, d’une chaîne de tronçonnage, une écorceuse, une scie à ruban et d’une multi-lame. Une raboteuse 4 faces et un broyeur complète l’équipement du site. 15 000 m3 sont sciés annuellement. L’approvisionnement se fait dans un rayon de 30 km, exclusivement en forêt privée et essentiellement dans la sapinière. Puis c’est Jean-François qui explique aux propriétaires les changements actuels de l’entreprise. Il n’est plus possible d’attendre de mai à septembre des bois écorcés à la "pialle". La tradition des "bois ressuyés" tend à disparaître. L’installation d’une écorceuse modifie l’activité. Par exemple, les bois en rentrant non écorcés fournissent des plaquettes humides qu’il devient difficile d’écouler pour le fonctionnement de la chaudière communale de Marlhes. Une solution économiquement viable doit être recherchée. Enfin, M Chorain nous parle du projet de plateforme de séchage à Marlhes. Le séchage des bois est une obligation, les scieurs du Pilat ne peuvent pas s’équiper individuellement. C’est pourquoi 3 scieurs (Montmartin, Vray, Chorain), 1 sécheur (Carrot) et un charpentier (Martigniat) travaille à la création d’ici la fin de l’année d’une SCIC composée d’un directoire (les 5 professionnels) et d’un conseil de surveillance dont fera partie le GSMP. Les demandes de financement sont en cours. Il est souhaité que les premiers bois soient séchés en 2012.



* D’autres photos sont disponibles sur l’album photos